Les « Vendredis jeux »

Extrait du Braillou, journal d’information du Centre Louis Braille

Les « Vendredis jeux »

Témoignage de Jean Claude W. membre du RERS de Meaux.

CSM Louis Braille : Pourquoi et comment avez-vous été sollicités pour ces « vendredis jeux »?

J. C. : Grâce à une bonne relation entre le Centre et l’association Réseau d’Echanges Réciproques de Savoir de Meaux (RERS) : Je souhaite personnellement établir un échange autour du jeu de l’Awélé, entre les enfants et les adultes, particulièrement avec les personnes du 3ème âge (lien intergénérationnel). Ce qui fut bien compris par l’équipe du Centre.

CSM Louis Braille : Justement, pouvez-vous nous parler du jeu de l’Awélé ? Ses origines, ses règles… ?

J. C. : J’ai découvert par hasard ce jeu au cours d’une exposition sur le Burkina-Fasso, organisée par M. Milville. Ma curiosité m’a amené à des recherches sur la place qu’occupe ce jeu dans la société. En fait c’est une histoire qui dure depuis près de 2000 ans, partie du Mali puis à travers toute l’Afrique. Il semble avoir été oublié en cours de route par ceux qui ont voyagé et arrivèrent chez nous à Meaux.

Apparemment simple à comprendre, pour des enfants de 6 ans, l’Awélé fait appel à la mémoire, à la stratégie et au calcul. La surprise est de voir des parents nous rejoindre, les grands parents également, et s’apercevoir que l’enfant qui pouvait avoir des lacunes se révèle un parfait stratège capable de battre plus âgé que lui.

Jeu d'échec

CSM Louis Braille : Comment s’est faite la rencontre du public avec ce jeu au demeurant méconnu ?

J. C. : Déjà habitué aux réactions des enfants et des parents, au cours de démonstrations dans les centres du service jeunesse, et des animations sur la plage de Meaux en été, je ne fus guère surpris lors des « vendredis jeux » en constatant d’abord les hésitations face à un jeu « primitif », puis l’emballement des enfants qui attirèrent les adultes, lesquels se rendirent compte qu’ils allaient prolonger ces parties à la maison. Le « vide-poche » ou le « porte bougies » ramené lors d’un voyage africain allait retrouver son rôle social.

 Jeu d'Awele

CSM Louis Braille : Quelle ambiance et quels intérêts avez-vous trouvés à ces rendez-vous mensuels autour du jeu ?

J. C. : Le Centre a recréé l’époque du patronage avec les enfants et les parents, de 9 ans à 67 ans, je me suis retrouvé grand-père par procuration.

Deux autres membres du RERS m’ont aussi accompagné à cet échange où se découvrirent de jeunes talents:

Alain pour les échecs, malheureusement disparu en début 2014.

Ludovic pour le jeu de GO, encore actif et de ce fait peu disponible.

Je souhaite donc poursuivre cet échange avec les gens du quartier Louis Braille dans ces moments de gaieté et de gentillesse procurés par les animateurs du Centre, que nous remercions.

 Jeu

CSM Louis Braille : Avez-vous des suggestions à formuler en considérant les demandes des participants qui ont essayé le jeu de l’Awélé ?

J. C. : Le principe du vendredi mensuel est une bonne formule. La participation aux goûters préparés par les parents favorise l’engagement des habitants pour se reconnaître.

Si au cours d’autres rencontres de ce type un consensus apparaît, pourquoi pas créer un groupe d’échange autour de ces jeux de stratégie que sont l’Awalé, les échecs et le jeu de Go.

CSM Louis Braille : Merci Jean Claude, cette proposition est à étudier en fonction des possibilités et disponibilités de chacun.

NB : Jean-Claude recherche des partenaires pour les échecs et le Jeu de Go (06 815 600 64)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s