Le temps essuie les larmes de nos yeux mais n’assèche pas les torrents de nos coeurs… Coralie Bance

Notre groupe marche-douce s’est réuni pour l’atelier-cuisine ce jeudi 13/06/13, pour clôturer nos activités avant les vacances d’été en espérant nous retrouver toujours plus nombreux en septembre.

Hélas, nous avons le regret d’avoir perdu notre Laurence ALBUIXECHE qui affectionnait tant notre réseau.

Laurence et Simone

Nous la regretterons beaucoup tous autant que nous sommes.

Elle aimait tant la bonne cuisine et savait la préparer avec tant de gaieté…

Amicalement à vous tous

Simone

P.S. Rendez-vous au funérarium de Meaux Lundi 17 juin à 14h.

Publicités

3 réponses à “Le temps essuie les larmes de nos yeux mais n’assèche pas les torrents de nos coeurs… Coralie Bance

  1. Pendant cinq années, nous nous sommes rencontrées avec Laurence pour notre échange en français. Je me souviens de sa détermination pour écrire correctement cette langue pleine d’exceptions et de difficultés. Elle était fière de ses progrès et me disait souvent qu’elle lisait « autrement » en faisant attention aux mots, en cherchant dans le dictionnaire ceux qu’elle ne connaissait pas.
    Dans la vie, il y a des rencontres, des personnes qui vous marquent et avec Laurence, c’est comme ça, elle restera dans ma mémoire et dans mon cœur.

  2. Laurence va nous manquer.
    Elle était appréciée de tous, surtout au moment de nos échanges culinaires : sa pissaladière, c’était quelque CHOSE !

  3. Laurence et moi avons travaillé ensemble dans le service des écoles. Elle était remplaçante en restauration scolaire. Son horaire était fixe pour qu’elle puisse s’occuper de sa fille Josette, handicapée. Dans ce poste pénible où l’on doit s’adapter sans cesse à de nouvelles conditions, elle a toujours servi avec une conscience professionnelle sans faille. J’ai eu le bonheur de la retrouver dès le début du réseau. Elle a été une personne fondatrice de notre groupe avec ses recettes méditerranéennes : réalisées toujours avec maestria, le pois chiche avec la calentita, la paëlla, les cokas et surtout sa pâte à pizza.
    Par dessus tout, elle aimait nourrir. Nous avions ensemble la passion de la cuisine.
    Ces derniers mois, cette mère courage s’était laissée aller à oser la peinture grâce aux encouragements de Simone… un vrai bonheur. Sa création a été exposée à l’anniversaire du réseau de Chelles… Elle reste pour nous avec son air un peu bourru, son accent chantant, une femme à laquelle on a envie de ressembler et de garder dans nos cœurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s