Le Temps a laissié son manteau … le soir du 4 mai au centre social Jean Moulin à Chelles

Vendredi soir, le Printemps s’est invité chez nos amis de Chelles.

 «  Le Temps a laissié son manteau
De Vent, de froidure et de pluye,
Et s’est vestu de broderye
De soleil luyant, cler et beau… » **

 La sève monte et se montre : ici des peintures, là des broderies, des scénettes un peu lestes, des chants repris en chœur, des évocations avec Prévert, Baudelaire… Invitation au voyage.

 Après l’esprit voici nos corps sollicités : notre regard s’arrête d’abord sur une sculpture végétale irradiant une puissance mystérieuse, ode lointaine à la Terre nourricière. Je soupçonne notre amie Christiane d’avoir su animer les mains vertes qui ont donné forme à ce génie du moment.

Chaque convive s’installe devant une table fleurie, deux cadeaux nous attendent, une broche réalisée par l’atelier d’Huguette et un marque-page brodé.

Des légumes de saison font leur apparition cette fois dans un navarin tandis que l’arrivée sur la table de rillettes de canard et de fromage fermier donne lieu à un récit gargantuesque improvisé par Annie.

 Cette alliance du corps et de l’esprit se confirme par la lecture spontanée des poèmes concoctés dans l’atelier d’Annie et présentés sous forme de menus.

 Enfin, en dessert, Nathalie nous encourage à essayer un massage avec son voisin et bien sur réciproquement !.

 J’ai quelques jours après cette soirée mémorable retrouvé les vers de Charles d’Orléans pour me mettre à l’unisson de cette soirée.

J’ai été heureuse que le réseau de Meaux ait pu être associé à cette fête, grâce à la participation d’Alain et de Simone. Ils forment, avec Christiane et l’atelier peinture, un pont entre nos deux réseaux qui se sont croisés déjà bien souvent (leurs aventures sont d’ailleurs racontées dans notre livre «  Échanger nos savoirs à Meaux » un peu de pub, ça ne gâte rien, n’est-ce pas ?).

Avec Eugénie, si alerte dans le rôle de Sganarelle, nous avons évoqué le souhait de revoir tous ces acteurs à Meaux avec les nôtres. Nos réseaux vont fêter respectivement leur 20 ans et leur 15 ans d’anniversaire à la fin de cette année.

Nous pouvons imaginer traverser ensemble d’autres saisons, Été, Automne, Hiver et de nouveau le Printemps :

« ..Il n’y a beste ne oiseau
Qu’en son jargon ne chante ou crye :
Le Temps a laissé son manteau !
De vent, de froidure et de pluye

Rivière, fontaine et ruisseau
Portent en livrée jolye,
Gouttes d’argent d’orfavrerie ;
Chacun s’habille de nouveau
Le Temps a laissié son manteau. ** »

DANIELLE

 ** Poème de Charles d’ ORLÉANS   (1394-1465)
Vous pouvez télécharger cet article en cliquant ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s