L’anniversaire d’Emmanuel

Le Réseau ayant décidé de fêter le nonantième(1) anniversaire de notre doyen, Emmanuel(2), bien connu comme philosophe patenté spinoziste(3), nous nous réunîmes dans la cuisine du Centre Louis-Aragon en ce 18 juillet de l’an de grâce 2011, pour célébrer l’événement.

Nous étions justement dix-huit, nombre idéal, ni trop réduit ni trop élevé, pour être entre soi. Après le verre de champagne de l’amitié, nous passâmes aux victuailles, préparées avec amour par les membres (essentiellement féminin) du Réseau. La gent masculine, comme d’habitude, ayant pourvu aux friandises liquides. Le tout fut couronné par un magnifique et énorme gâteau d’anniversaire, aussi savoureux qu’on pouvait l’espérer.

Puis vinrent des réjouissances plus intellectuelles. Stella lut un poème spécialement rédigé pour notre jubilaire ; Danielle proposa une lecture édifiante ; Fernando entonna diverses chansons à boire, reprises en chœur aux refrains ; votre serviteur récita du Musset et du Obaldia.

Enfin, Emmanuel nous tint une allocution de remerciement et nous lut un poème de son cru, notre philosophe étant aussi un poète, comme chacun sait.

Claude D

  1. En français classique, « quatre-vingt-dixième »

  2. Étymologiquement, « aimé de Dieu »

  3. Spinoziste, adepte de Spinoza (dérivé d’un mot portugais qui signifie « épine » ; quand nous disons que notre ami est spinoziste, nous ne voulons nullement dire qu’il soit « épineux », cela va sans dire).

« je souris à cette journée qui est la première du reste de ma vie » semble nous dire ce trio réjoui !

Répondons ensemble à cette belle humeur en reprenant chacun de nous, le refrain doux et convaincu de Claire (sur l’air de « La tendresse », chanson de 1963 chantée par Marie Laforet et reprise par Bourvil) :

« oui mais sans la tendresse
L’amour ne serait rien
Non, non, non, non
L’amour ne serait rien »

Danielle

Publicités

2 réponses à “L’anniversaire d’Emmanuel

  1. Bonjour à toutes et tous et bravo pour cette sympathique manifestation,
    Voici un compte rendu qui me laisse sur ma faim, faim de chanter des chansons à boire avec l’ami FERNANDO, faim de mots plaisamment choisis, assemblés et servis par nos chers STELLA, DANIELLE et CLAUDE pour un orfèvre en la matière le pétillant EMMANUEL !
    A bientôt pour ne pas manquer cela une prochaine fois, et pour maintenir la forme je réserverai des œufs du jour pour notre « nonantaire ». Prenons date.

  2. Bonjour,
    Comme c’est curieux, j’avais souvent croisé ce Monsieur à Meaux, en me demandant qui il était. Je ne le sais pas plus mais au moins, il est dans le RERS…
    Bon anniversaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s